PARIS (AFP) – Le parcours de la flamme olympique à travers Paris a été marqué lundi par de multiples incidents, provoqués par des manifestants pro-tibétains, entrainant l’interruption du relais à plusieurs reprises et contraignant les autorités à éteindre momentanément la torche, en dépit d’un service d’ordre impressionnant.


PARIS (Reuters) – Sous la pression des défenseurs des droits de l’homme et du Tibet, le voyage de la flamme olympique d’Athènes à Pékin a sombré dans le chaos lundi à Paris où la torche a effectué une grande partie du trajet en autocar.

Le relais de 28 km prévu dans la capitale a été purement et simplement abandonné en fin de parcours après avoir été jalonné d’incidents et d’arrestations – au moins 23 selon l’association Tibet Libre – parfois musclées.

De Gilbert :

Après les incidents de Londres hier, nous avons assisté aujourd’hui, lors du parcours de la flamme olympique de la Tour Eiffel au Stade Charletty, à une véritable levée de boucliers contre la Chine et pour la libération du Tibet.

Cette levée de boucliers a touchée l’homme de tous les jours, les militants pro-tibétains mais aussi des élus comme Delanoe, Noel Mamére et les parlementaires de l’Assemblée Nationale. Une nouvelle fois, il semble apparaitre une scission entre la voix officielle française, nos politiques et l’homme de la rue.

Nos chers athlètes, eux, semblent rester sourds à la souffrance des Tibétains … On attendait mieux d’eux qu’un simple badge !!! Nous ne sommes pas au pays de Candy !!!

Même si je comprends que, participer aux JO, est le résultat de nombreuses années de sacrifices, les athlètes me semblent les représentants d’un monde pur qui se doit de défendre des valeurs morales et la liberté des êtres humains. Il est donc de leur devoir de faire entendre leurs voix car il ne s’agit pas de politique ! On parle ici de liberté et d’oppression ! On parle ici de droit au bonheur et de souffrances !

N’oublions pas que l’on parle quand même de l’invasion d’un pays par un autre pays !!! Ce qui n’est pas sans rappeler l’invasion de l’Autriche par l’Allemagne nazie … Tout avait commencé par des JO organisés à Berlin par un certain Adolf Hitler.

Le cortège, sous la protection d’une bulle de sécurité de 200m, de près de 3.000 policiers, dont certains en rollers ou à vélo, a vu son parcours plusieurs fois modifié, perturbé, ralenti et la flamme plusieurs fois éteinte…

Tout au long du parcours, les porteurs de drapeaux tibétains sont priés par la police de partir ou de ranger leurs drapeaux alors que les drapeaux français et chinois étaient autorisés.

Même si j’ai ma propre opinion, il m’a semblé important de présenter les différents points de vue et, en lisant plusieurs revues de presse de sources sérieuses comme Le Monde, j’ai essayé de faire :

Le trajet de la flamme dont Pékin aurait voulu faire « le voyage de l’harmonie » est long de 137.000 km au travers de 21 grandes métropoles du monde et de toutes les provinces chinoises, y compris le Tibet et une ascension de l’Everest.San Francisco sera la prochaine étape. De nouvelles manifestations sont prévues.

L’article du Monde

La pétition pour la Libération du Tibet