Je sors de l’aéroport …

Là, le choc est dans l’air … dans l’air plein d’humidité, de moiteur …
Dans l’air empli de cris, de mots qui volent et vous traversent sans que l’on n’y comprenne rien.
Mais ces mots qui volent, je sens que ce sont les mots de gens qui sont heureux de se revoir, qui sont tristes de se séparer.
Mon 1er choc il est vraiment là : dans la relation avec l’autre. On n’hésite pas à s’interpeler de loin, à sourire, à rire, à crier. J’ai l’impression qu’il y à moins de barrières entre eux … Si loin de l’image que je me faisais des vietnamiens …

Le taxi qui devait venir me chercher n’est pas là. Je suis assailli d’hommes qui me proposent un taxi et à qui je réponds avec un grand sourire « khong taxi ! » Regards étonnés … Tiens, le petit blanc répond en vietnamien ou c’est sa langue personnelle !!! Je cherche mon taxi, je tourne en rond …
Je l’avais lu mais la circulation est pire que tout ce que l’on peut en lire !!! Imaginez 80% de 2 roues qui klaxonnent, circulent dans tous les sens, prennent les carrefours à l’envers. Vous saupoudrez le tout avec « 2 personnes voire plus sur le 2 roues » et « les cheveux ou une casquette en guise de casque ». Ajoutez les pires cauchemars de notre Sécurité routière, secouez moi le tout et vous obtenez la circulation de Saigon (rire).

Au milieu de cette fourmilière, mon taxi klaxonne et se faufile lui aussi … Il tourne à droite, à gauche, à droite, à gauche, … Tiens il me semble que je l’ai déjà vu cette demoiselle en « Ao Dai » … ou elle connait des raccourcis, ou il me promène … Un vrai dédale Saigon !!! Dommage qu’il ne parlait que viet mon taxi et moi Gilbero-viet … il avait l’air sympa !!!

Une autre chose qui m’a beaucoup étonné : certaines routes et certains immeubles sont dans un tel état que je ne sais pas si je suis encore en banlieue ou à Saigon … En fait, je pense qu’il ne doit pas y avoir de différence : Saigon correspondrait à Paris au niveau taille mais plutôt à une ville de province coté architectural … Je crois qu’ici tous mes repères vont éclater …

Nous roulons toujours …

Related Images: