Un nouveau danger menace nos santés mais celui-ci est tellement anodin que personne n’y prête attention !!!

Nos classiques ampoules sont inoffensives mais nos futures ampoules basse tension émettent de puissants champs électromagnétiques qui vont nous irradier de manière plus implacable que nos fours à micro-ondes, téléphones portables, wifi, etc …

En effet, qui se méfierait de toutes ces ampoules que nous allumons chaque jour ?!?

Aspects techniques, juridiques, conseil économie d’énergie et précautions à prendre … Suivez le guide !!

L’aspect Technique :

Une campagne de mesures réalisées par le Criirem (Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements Electro-Magnétiques) et l’association Arca Iberica, a démontré qu’à l’allumage, ce type d’ampoule émet un rayonnement de 300V/m ce qui est 1500 fois supérieur au bruit de fond radio-électrique ambiant. Une fois allumées, les rayonnements de ces ampoules redescendent à des valeurs comprises entre 180 et 60 V/m ce qui reste de 900 à 300 fois supérieur aux valeurs normales.

Sans rentrer trop dans les détails techniques, les circuits sont plus ou moins bien montés selon les fabricants, mais surtout aucun culot des ampoules expertisées ne contenait de blindage susceptible d’atténuer les valeurs des rayonnements observés.

Le Contexte Juridique :

En complément des aspects de santé publique, les champs mesurés contreviennent à deux textes européens :

  • L’un de 1999, du Conseil de L’Europe, qui vise à protéger le public des effets thermiques de ce type de fréquences et fixe une limite de 28 V/m.  Pour mémoire, nous sommes mieux à un rayonnement de 60 V/m.
  • Et l’autre, relatif à la compatibilité électromagnétique des équipements électroniques et électriques. Cette directive de 2004 établit des niveaux de rayonnement maximum de 3 V/m, voire 10 V/m selon les appareils concernés.

La réaction des Industriels :

Interrogés, la première réponse des industriels concernés fut un silence complet… Puis la Fédération Européenne des Fabricants de lampes, l’European Lamp Companies Federation (ELC), a certifié dans un communiqué que les lampes étaient « sans danger ».

Or, l’étude citée à l’appui de cette déclaration ne mesure que les fréquences comprises entre 30 et 60 kHz mais ne dit rien sur les fréquences élevées cause de ces rayonnements hautement dangereux pour nos santés.

Les précautions à prendre :

Au vu des risques de santé pouvant toucher les les personnes, notamment celles équipées d’implants ou de prothèses médicales (stimulateurs cardiaques, pompes à insuline, implants auditifs, etc), le Criirem déconseille fortement d’installer ces ampoules sur les lampes de chevet et sur les tables de travail.

Il est très vivement conseillé une distance de sécurité d’au moins un mètre entre vous et ces « innocentes » ampoules.

Impact Ecologique :

Ces ampoules, contenant entre autres choses du mercure,vous ne devez pas les jeter dans votre poubelle mais les traiter comme des déchets dangereux : emballages spécifiques et retour à la déchetterie !!

Le conseil économie d’énergie :

Pour mémoire, la consommation électrique de ces ampoules ne devient rentable qu’au bout de 15 minutes.

Alors, un conseil : évitez de les utiliser pour des lieux où l’on va peu longtemps comme une cave, un garage, des WC …

Quoique, pour les toilettes, vous pourriez y justifier l’installation d’une bibliothèque en prenant comme excuse les économies d’énergie et la sauvegarde de notre planéte …    😆      😉

↓ Read the rest of this entry…