Après que l’alerte au tsunami ait été rapidement levée le 7 Avril 2011, il s’avère quand même que de nouveaux dégâts ont été constatés, après le tremblement de terre, sur les centrales d’Onagawa et Higashidori.

Une nouvelle fois en cause : les systèmes de refroidissement et leurs alimentations électriques !!!
Tepco, ne tirant décidément aucun enseignement de ses erreurs et tous les yeux étant tournés vers Fukushima, n’a pas pensé ou voulu sécuriser les centrales avoisinantes.

A Higashidori, lorsque la panne d’alimentation électrique est survenue suite au tremblement de terre, 2 des 3 groupes électrogènes étaient hors service pour cause de maintenance périodique. Le 3éme groupe électrogène a lui aussi rendu l’âme à la suite d’une fuite d’huile.
Fort heureusement, c’était lorsque l’alimentation électrique normale était revenue.
Une nouvelle catastrophe nucléaire évitée mais jusqu’à quand ??

A Onagawa, 3 des 4 alimentations électriques sont elles tombées en panne lors du tremblement de terre du 7 Avril 2011 mais la centrale a pu continuer à refroidir ses réacteurs grâce à la 4éme alimentation électrique.

Nouvelle catastrophe évitée de justesse ?? Oui et c’est d’autant plus vrai que, le courant électrique revenue à son niveau normal, la TEPCO s’est aperçue que 1 des 2 groupes électrogènes de secours était en panne depuis le 1er Avril !!!

Si c’est un poisson d’Avril, maintenant on en est sûr : il est irradié !!! 👿

 

En réaction à ces non-catastrophes évitées de justesse, le gouvernement japonais a ordonné, Samedi 9 Avril 2011, a tous les opérateurs de centrales nucléaires d’approvisionner des groupes électrogénes de secours.

Si je peux faire une remarque, messieurs de la TEPCO …

PENSEZ AU FIOUL POUR LES GROUPES ELECTROGENES !!!!