Je craque à BEN TRE

Là, je craque !!! Ras-le-bol d’être « prisonnier » !!!
Je prends un vélo et je pars pendant que les autres sont dans des hamacs … GRATUITS ! (rire)

Je prends un petit chemin … J’arrive sur la seule et unique route du village !!!
En regardant derrière moi, je viens de réaliser que j’étais dans un enclos a touristes !
C’est tellement bon de sentir libre !
Les gens que je croise me disent bonjour avec des grands sourires. Franchement, on se sent bien au Vietnam !!!

M’échapper m’a permis de découvrir une énorme différence entre nos cultures. La culture, c’est lié à la vie mais aussi à la mort.
Chez nous, lorsqu’un de nos proches meurt, nous allons l’enterrer dans un cimetière avec d’autres.
Ici, au Vietnam, on enterre les défunts à cote de leur maison, là où ils ont grandis, aimés et soufferts.
Les morts restent avec les vivants et ne sombrent pas dans l’oubli !
J’aimais la conception de la vie de ce peuple qui lutte depuis des siècles pour survivre. Maintenant, j’aime aussi leur conception de la mort …

(La suite …)

Tombes sur l’ile de Ben Tre

Il faut que je rejoigne le groupe. Surtout ne pas oublier que je suis sur une ile !
Vite vite … je pédale … C’est bizarre … Ca m’a l’air bien loin d’un seul coup …
Ho ho ho … Ca sent « mauvais » là !
J’ai dû passer devant le chemin sans le voir …
Demi-tour … Vite vite … Je pédale comme un fou … Aaaahhh voila le chemin !!! Vite vite …
Ouf, ils sont encore là !!!

Il parait qu’il y a maintenant une légende qui circule à BEN TRE … celle d’un homme blanc, rouge comme son tee-shirt, qui pédalait très vite sur un drôle de vélo gris trop petit pour lui. Un clown peut être !!!
Vous y croyez vous à cette légende ??? (rire)

(Pour les photos, enregistrez-vous gratuitement)

Related Images: